Les idées de tatouages body positive chopées sur pinterest

Les idées de tatouages body positive chopées sur pinterest

tatouage-body-positive

Le mondial du tatouage a eu lieu du 9 au 11 mars denier, l’occasion pour nous de se pencher un peu plus sur la question du tatouage et les messages transmis à son travers. En effet, le tatouage est un lieu d’expression et les tatouages body positive se multiplient. Voyons donc ensembles quelques modèles de quoi vous donner quelques idées. 

Les tatouages body positive indétrônables 

Beaucoup de personnes choisissent de faire parler leurs corps par le biais de modèles. Que ce soit pour se remémorer des périodes de sa vie, ou des espoirs. Les tatouages sont le reflet de l’âme. Et, bien souvent, ils sont personnels et atypiques. Mais des modèles persistant et dur dans le temps. C’est le cas notamment de la fameuse rose et de la maps monde. Néanmoins ces petits (ou grands) motifs épurés ont une vocation souvent de bien-être. 

Les messages Positifs 

L’autre grande tendance de ces dernières années, est les petits messages tatoués. Souvent personnels mais internationaux. Ces messages ont pour vocation de faire réfléchir sur la vie. Un petit « Create Yourslef » sur les chevilles, ou un « Think Positive » sur le poignet pour se souvenir que finalement la vie est belle. 

Demi Lovato, notre ambassadrice du Body Positive, s’est elle fait tatoué un « Stay Strong » sur les poignets. Mais ceci n’est pas anodin. En effet, plus jeune, la star avait recourt à la mutilation de ses poignets. Aujourd’hui à l’aise avec son corps et elle ne souhaite pas retourner à ses vieux démons. Son tatouage situé à l’endroit ou elle avait l’habitude de se tailler les veines l’aide à chasser les mauvaises pensées. Elle déclare même que : » Ce message est pour moi. Il dit « reste forte ». Donc, tous les jours, peu importe si je mets mes chaussures ou mon maquillage, je le vois tous les jours et je reste forte »

Beau message Body Positive ! 

Nos coups de cœur 

Découverte dans les tatoos : le message morse. Vous pouvez ainsi écrit un message minimaliste et discret que vous seul pouvez comprendre. Autour de votre poignet, de votre cheville ou bien le long de vos côtes. Ce tatouage s’orne sur toutes les courbes de votre corps.

Les tatouages qui ornent les formes 

Pour finir, notre deuxième coup de cœur se porte sur ces petits tatouages qui jouent avec les formes. Effectivement, quoi de plus Body positive que d’orner ses formes fièrement et de jouer avec elles ?

La petite citation Body Positive du jour : 

“Fais du bien à ton corps pour que ton âme ait envie d’y rester.”

Les ambassadrices du body positive : leurs messages

Les ambassadrices du body positive : leurs messages

ambassadrices-body-positive

Ces ambassadrices du body positive

 

Nombreuses sont ces influenceurs qui propagent sur leurs blogs des messages positifs ou qui créent des hashtag. À plus grande échelle, les célébrités prennent le relai, comme par exemple la chanteuse Demi Lovato, l’actrice Blake Lively ou encore la youtubeuse EnjoyPheonix. Rencontre avec ces ambassadrices body positive.

Clémentine Desseaux

Ce mannequin français aux savoureuses courbes, a vu sa carrière exploser en devenant l’égérie du site grande taille Navabi. 

Elle dénonce le manque d’ouverture de notre société face aux rondeurs. Cela passe notamment par le manque de choix des vêtements grandes tailles, mais aussi par le milieu très fermé de la mode. En effet, elle aimerait qu’il y ait davantage de diversité et appelle aux gens à affirmer leur diversité au quotidien. Elle déclare dans une interview : « J’ai plein de copines mannequins qui font une taille 0. Elles mangent n’importe quoi, ne font pas de sport… Moi, je fais du 44, mais je suis en bonne santé. Et puis, j’aime mes rondeurs, elles ne me font pas de mal ! »

Avec son amie et mannequin, Charli Howard, elles ont récemment lancé le projet « All Woman Project » pour promouvoir la diversité chez les femmes. Elle déclare « Nous voudrions introduire l’idée que toutes les femmes sont parfaites telles qu’elles sont. Nous voulons montrer aux générations futures que tout est possible pour elles, quels que soient leurs origines et leur look ». 

Vous pouvez vous aussi rejoindre ce mouvement avec le #IamAllWomen

La’Tecia Thomas

Véritable ambassadrice du body positive, cette jeune australienne a décidé de se « transformer ». Mannequin de taille 34, c’est aujourd’hui du 44 qu’elle porte. À l’instar d’Ashley Graham et d’autres mannequins grandes tailles, La’Tecia Thomas milite pour que les rondeurs qui sont considérées comme des complexes et des défauts soient de plus en plus considérées comme jolies. Depuis sa prise de poids, elle dit se sentir mieux que jamais avec son corps, « Je n’avais pas du tout confiance en moi. Je n’arrêtais pas de me comparer aux autres femmes. J’avais un ventre plat et des cuisses galbées, mais qu’est-ce que j’étais malheureuse…”. Elle poste ainsi des messages très body positif sur son compte instagram qui est suivi par près de 700 000 followers. 

 

My face when ppl say ‘you’re pretty but body is too big’ 🙄 Outfit- @fashionnovacurve

Une publication partagée par La'Tecia (@lateciat) le 3 Mars 2018 à 12 :04 PST

Megan Jayne Crabbe 

Cette blogueuse anglaise, est LA militante du body positive. Après avoir souffert d’anorexie elle ouvre il y a 3 ans son blog

 Aujourd’hui à l’aise avec son corps elle milite pour qu’une révolution du body positive explose et que toutes les femmes voient en elle la beauté qu’elles sont capables de refléter. Elle écrit un livre « Body Positive Power » pour montrer son engagement et pour ceux qui « sont fatigués de faire la guerre à leur corps ». Selon elle, la recette est d’arrêter les régimes, faire la paix avec son corps et vivre. Elle reprend les codes du body positive pour aider toujours plus de personnes mal dans leurs peaux. 

Notoriously Dapper

Qui a dit que le body positive était réservé aux femmes ? Il est vrai que les complexes ont tendance à toucher davantage les femmes, mais les hommes ne sont pas à oublier. C’est ce que prône Kelvin alias Notoriously Dapper dans son blog. 

Dans ce dernier il nous confie qu’il fut très mal à l’aise lui aussi avec son corps et que la mode et les vêtements l’ont fortement aidé à pallier ce manque de confiance. Son désir se porte donc aujourd’hui vers l’aide aux autres. Il poste des tenues pour montrer que l’on peut être élégant et beau indépendamment de sa taille et de son poids. 

Le body positive n’est pas réservé uniquement aux femmes grandes tailles. La preuve en image, avec ces célébrités qui ne portent pas du 44 mais qui elles aussi ont des choses à dire.

Demi Lovato

Demi Lovato est à l’origine notamment du « no makeup monday ». Ce mouvement consiste à poster sur les réseaux sociaux chaque lundi matin, une photo de soi sans maquillage. Elle encourage ainsi les jeunes filles à se sentir belle sans artifices et à prouver que la beauté est partout. Elle encourage tout le monde à se sentir bien dans son corps pour être bien dans sa tête.

What’s something you love about yourself?☀️🌊🌴 #tellmeyouloveME

Une publication partagée par Demi Lovato (@ddlovato) le

Blake Lively

L’actrice Blake Lively est elle aussi une ambassadrice du Body Positive. En effet, après avoir eu son deuxième enfant elle a vu son corps changer, et c’est à ce moment qu’elle dit avoir compris la valeur d’une femme et cela l’a rendue beaucoup plus sensible aux défis auxquels les femmes sont confrontées au quotidien. Alors que son corps subissait un changement elle s’est mis à l’aimer davantage et elle a beaucoup appris sur elle-même. Elle a souhaité partager cela, c’est pour cette raison qu’elle s’est réellement engagée auprès des femmes. Elle dit : « Je pense que c’est tellement important que nous nous rassemblions – et que nous rappelions aux femmes leur valeur. C’est vraiment beau de voir des femmes se rassembler. »

EnjoyPheonix

EnjoyPheonix la youtubeuse aux 3 millions d’abonnés à elle aussi décider de se réconcilier avec son corps. Pendant longtemps, de son vrai nom Marie, a longtemps eu des troubles alimentaires. Aujourd’hui enfin à l’aise avec sa silhouette elle décide par le biais de son compte instagram “@youhaveonebody dédié au bien-être d’aider les autres. L’idée, est de partager des recettes, des séances de sports et d’évoquer avec ses abonnés ses sentiments sur la beauté féminine.

7 blogueuses grande taille à ne pas louper en 2018

7 blogueuses grande taille à ne pas louper en 2018

blogueuse-grande-taille-shopping

Belles en XL

Où faire son shopping quand on fait un 48 ? Quelle couleur pour mettre en avant ma silhouette ? Autant de questions auxquelles Stéphanie Zwicky et ses compères les blogueuses grandes tailles s’efforcent de répondre et de répandre. En somme, les tendances ce n’est pas une question de taille et ça elles l’ont bien compris. Leur force ? Prôner le no size et l’image d’une femme libérée en harmonie avec le charme et l’éclat de leurs corps. De ce fait, des communautés entières s’articulent autour de leur notoriété. Article après article elles aident femmes et jeunes filles à s’affirmer dans leurs rondeurs. Des conseils, des lookbook ou encore des confidences, rencontres avec ces blogueuses pour qui la taille est une inspiration.

Stéphanie la douce modeuse

Plus à présenter, Stéphanie Zwicky est la blogueuse grande taille la plus connue sur la toile française. Effectivement, cette jolie rousse partage à sa communauté ses tendances au travers de rubriques : déco, mode et beauté sur son blog BigBeauty. Actuellement, chroniqueuse sur M6 Stéphanie lance sa propre collection de vêtements avec La Halle. Il semblerait que son but soit clair. En effet, elle veut démocratiser et proposer aux femmes rondes des pièces trendy comme le body échancré. 

L’orientale et fervente Ghazala

Plus connue sous le pseudo de « jesuisunerebelle », tout s’est enchaîné très vite pour cette jeune influenceuse de 24 ans. D’abord populaire sur les réseaux sociaux, elle lance ensuite sa chaîne YouTube en 2016. Puis dans la foulée en 2017, elle sort son blog. Frénétique du fashion et féminine, elle affirme que la mode l’a aidé à s’assumer et à prendre confiance en elle. Aujourd’hui elle se décrit comme une rebelle des tendances ce qu’elle partage cliché après cliché. 

La douce Laala

Pour la blogueuse Laala Misaki, la mode, c’est une passion. Elle l’a aidé à respecter son corps après l’avoir presque perdu en 2010. Ce n’est pas seulement essentiellement des conseils mode et beauté qu’elle donne, mais une réelle envie d’aimer la vie et de s’aimer soi. De ce fait, elle prône le « POWER » de chaque femme. Pour l’heure mannequin atteste avoir trouvé son équilibre au quotidien, et incite sa communauté dans la voie de l’acceptation de soi. Laala a de nombreux projets en 2018 notamment à l’image de Stéphanie Zwicky la création d’une collection capsule avec une célèbre marque française.

La rétrogirl Audrey

Se définissant comme « dodue », cette mordue de la mode ouvre son blog à la suite d’un changement total de look en 2009. Son blog c’est sa personnalité; des couleurs, des formes, du girl power et des bérets. De la palette Zodiac en passant par le turban très à la mode en ce moment, venez découvrir la communauté et les articles rétro mais pas trop qu’Audrey partage sur son blog.

Sur les routes avec Gäelle et Sophia

Gäelle et Sophia sont deux blogueuses, l’une sur la route de la confiance en soi et l’autre sur la route des inspirations. Gäelle est une véritable « African Lady in Paris ». Elle se livre corps et âme dans son blog révélant non seulement des tendances mais encore ses états d’âme à sa communauté. Comme par exemple son expérience de cure en clinique pour perdre du poids, mais aussi des confessions très personnelles lors d’un article pour la St Valentin. Cette influenceuse est également créatrice à l’origine du shop Ibilola. Véritable hymne à sa terre natale le Sénégal, elle y propose essentiellement des vêtements et accessoires grandes tailles aux motifs africains. On adore sa nouvelle gamme de bracelet fabriqué au Sénégal, spéciaux « poignets dodus ».

Bye bye le Sénégal, d’un autre côté on passe à Kyoto avec Sophia. En résumé cette Lilloise a vécu à Barcelone et Londres et vit aujourd’hui à Kyoto. Sophia alias HelloKyoto est une femme solaire pour qui l’inspiration se trouve dans les voyages. En plus du contenu beauté et mode, elle nous offre des rubriques culture et design. De quoi ravir les fans de déco, de cinéma ou tout simplement les modeuses curieuses.

L’American touch w/ Nadia

Pour finir voici Nadia, c’est LA blogueuse américaine grande taille qui cartonne en ce moment. En effet son blog et ses réseaux sociaux nous vendent littéralement the american dream. Avec ses faux airs de Kim Kardashian, cette mannequin teste tous les looks ; la mini robe, le body décolleté, la robe à lacet et le bikini sexy et nous prouve que la mode n’est pas réservée aux 32 des podiums.

Par conséquent, ces ambassadrices de la mode grande taille sont la preuve que la passion et la confiance révèle la vrai beauté, celle du corps et non de la taille.

Barbies body positive : rondes, petites ou grandes elles débarquent !

Barbies body positive : rondes, petites ou grandes elles débarquent !

body-positive-barbie

Alors qu’elle va bientôt fêter ses 60 ans la Barbie telle que nous l’avons connue a enfin évolué. Fini l’unique taille fine, les yeux bleus et les longs cheveux blonds. L’entreprise Mattel nous dévoile des barbies body positive aux 4 morphologies différentes. Elles sont désormais possibles en 6 teintes de peaux, 19 couleurs d’yeux et 20 coiffures au choix. De quoi ravir toutes les petites filles ! 

À l’origine du conte de fées 

barbie-evolution

L’aventure Barbie découle d’une véritable anecdote. L’américaine Ruth Lander à l’origine de la première Barbie fut inspirer par sa fille Barbara, qui préférait jouer avec des poupées de papier et leur donner des rôles d’adulte en les habillant. En voyage en Suisse Ruth, découvre la poupée Lili, elle l’achète à sa fille. Puis de retour en Amérique elle crée la Barbie (en hommage à sa fille Barbara) . Avec son mari, ils créent ensemble l’entreprise Mattel. En 1959 la première Barbie est commercialisée à 2,4 € et vit un véritable succès. 

Et son évolution ? 

Même si le look et les vêtements ont terriblement évolué en fonction des tendances modes du moment. La taille et la morphologie, elles, n’ont pas changé entre 1959 et aujourd’hui. 

Barbie est une grande blonde mince, elle est de ce fait peu représentative de la majorité des femmes (40% des femmes s’habillent dans une taille 44). 

Depuis 2012, voyant leurs ventes en reculs et leur concurrence augmentée, l’entreprise Mattel décide de changer de stratégie. En effet, on voit l’apparition de nouvelles poupées plus diversifiées. 

Janvier 2018, Mattel décide donc d’agrandir sa gamme de poupées, en proposant différentes ethnies, morphologies et look. 

Barbie body positive : les différentes morphologies 

La barbie ronde 

Enfin une barbie grande taille ! Finie la Barbie blonde aux mensurations idéalisées, perchée sur de hauts talons. 

Mattel nous propose ainsi aujourd’hui la barbie ronde imaginée à partir des dimensions exactes de la mannequin grande taille Ashley Graham. En choisissant Ashley Graham comme égérie, Mattel pousse les portes du body positive. Ils choisissent d’ouvrir l’esprit des petites filles sur la normalité d’un corps rond. Dans l’espoir que plus tard elles ne soient plus complexées de la manière dont leurs corps changent. Elles pourront elles aussi se comparer à une barbie et ne plus se sentir différentes si elles ont des formes que la barbie classique refusait d’admettre. Mattel déclare même : « [Ashley Graham] pousse les frontières dans le milieu de la mode et promeut un message positif quant à la perception des corps, l’acceptation de soi et l’autonomisation des femmes ».

La Barbie grande et la petite Barbie

Les complexes ne résident pas seulement dans les petits bourrelets et les kilos. Mais de nombreuses jeunes filles peuvent se sentir complexés si elles ne se perçoivent pas dans la « norme » il ne faut pas être trop grande, mais pas non plus trop petite. 

Mattel dit stop à ses diktats et propose une gamme de Barbies plus grandes que le modèle original, mais aussi une plus petite. Toujours dans cet esprit de Barbie body positive. 

Une Barbie aux 6 teintes de peaux 

Avec sa collection, fashionistas » Mattel, célèbre les corps, mais également les ethnies. Et c’est ce qu’Evelyn Mazzocco manager de Mattel déclare : « “Nous pensons que nous avons la responsabilité envers les petites filles et leurs parents de refléter une vision élargie de la beauté de la femme ».

Mattel propose donc la Barbie métisse, noire, latine et asiatique. Ils continuent d’un autre côté de proposer la Barbie au teint claire et la Barbie originale. Avec cette collection, la poupée prône la diversité des cultures. 

En plus de générer du bruits du fait de sa nouveauté, la collection fashionistas étonne par son faible coût. Les prix des poupées commencent à partir de  10€ pour une fashionista contre une vingtaine d’euros pour les autres modèles.

Les Barbies sheroes 

Mattel nous offre également une collection de Barbie inspirées de femmes célèbres. 

On y retrouve l’escrimeuse Ibtihaj Muhammed, la première femme voilée à participer aux JO, qui est à l’origine de la première Barbie voilée.  L’ex-gymnaste médaillée olympique Gabrielle Douglas a elle aussi son mini sosie. 

Même chose pour Barbie Misty Copeland, la première Afro-Américaine à avoir été nommée danseuse principale de l’American Ballet Theater de New York. Depuis 2015, les équipes de la marque ont travaillé sur ce modèle. Ils offrent un modèle plus musclé, très flexible, avec de la poitrine et des hanches sportives. 

On retrouve également la réalisatrice militante afro-américaine, Ava Duvernay, sa poupée a rencontré elle aussi un véritable succès. 

Ashley Graham prête elle son corps pour la poupée grande taille, la mannequin est une véritable pionnière dans la démocratisation des silhouettes rondes, et une ambassadrice du body positive. 

Abordable, ces barbies sont une parfaite idée de cadeau pour les ferventes admiratrices de ces femmes qui ont marqué l’histoire pour leurs prouesses sociétales. 

Quelles résonances ? 

Depuis le 28 janvier, date d’annonce de leur collection Fashionistas, les avis se multiplient et ont un retentissement. Même le journal Le Monde a écrit un article sur les nouvelles barbies, décrivant Mattel plus « politiquement correct » avec ces nouveaux look reflétant la diversité. 

À quelques jours de la journée de la femme, il semble important de rappeler qu’il faut célébrer la femme dans toutes ses formes, ses couleurs et ses petits défauts. Cette valeur est à inculquer dès le plus jeune âge avec les moyens dont nous disposons, c’est donc un grand pas en avant que nous montre Mattel. 

Finalement, Mattel qui était en récession, a réussi à augmenter ses ventes en diversifiant son offre, pour redevenir le leader des fabricants de jouets. Même si c’est sûrement une nouvelle stratégie marketing de l’entreprise, elle permet aussi de mettre en avant la diversité de la beauté de la femme. Et ça, ça n’a pas de prix !

barbie-originale
Body positivisme : les livres médicaments à lire pour apprendre à s’aimer

Body positivisme : les livres médicaments à lire pour apprendre à s’aimer

livres-medicaments-body-positivisme

Pensées positives et bonnes ondes, ce sont ce que les livres que je vais vous présenter relatent. Ils s’inscrivent ainsi tous dans l’esprit du body positive : aimer son corps.

Un petit coup de mou, ou tout simplement l’envie de se (re) découvrir résonne en vous ? Notre sélection de livres médicaments pour apprendre à s’aimer est faite pour vous !

livre-body-positive-croire-en-soi

Pour prendre confiance en soi

« Croire en soi » de Marie-France Muller

 

Pour commencer, ce petit livre de seulement 100 pages s’interroge sur la confiance en soi. Le travail de Marie-France Muller porte sur 3 phases. Dans un premier temps l’appréhension de nous-même, ensuite la compréhension pour finir sur la confiance en soi.

Écrit par la psychologue Marie-France Muller, ce petit livre intéressant est un vrai médicament particulièrement contre la haine de soi.

Terminer le déni place à la foi. La foi de croire en soi et de se retrouver pour de meilleures aventures. Abordable cet ouvrage traite du développement personnel et de l’acheminement pour arriver à se faire confiance.

L’avis des internautes : « De lecture facile, à lire et relire. Bon support pour ôter ses doutes et parfaire un travail sur soi pour être mieux avec les autres. » MMM – Amazon

Prix : 1,60 €

livre-body-positive-plaidoyer-pour-bonheur

Pour rencontrer le bonheur

« Plaidoyer pour le bonheur » de Matthieu Ricard.

Ce livre est un remède pour apprendre à aimer la vie et à s’ouvrir au bonheur. Matthieu Ricard est un prêtre bouddhiste. Dans cet ouvrage, il apporte néanmoins à la question du bonheur un avis moins occidentalisé. En effet monsieur Ricard nous propose une approche du bonheur, et une réflexion autour de ce terme et de comment y accéder. Si vous voulez connaître des remèdes pleins de sagesse face à cette question, foncez !

L’avis des internautes : « La recherche du bonheur est un sujet sensible et sérieux abordé par un bon nombre d’intellectuels. Ici, M. Ricard nous offre une vision à la fois exigeante et simple du bonheur mais irrémédiablement optimiste. Un livre de chevet. » Virginie de FNAC

Prix : à partir de 7,5 €

livre-body-positive-accepter-son-corps-et-saimer

Pour s’aimer et s’affirmer 

« Accepter son corps et s’aimer » de François Nef et Emmanuelle Hayward.

Si vous n’avez pas encore cédé au body positive, et que vos complexes vous hantent encore et ne cessent de vous gâcher vos projets, ce livre vous aidera dans cette quête.

François Nef et Emmanuelle Hayward expliquent ici sans tabou comment arrêter de lutter contre notre corps, l’aimer et lutter avec lui contre la pression extérieure, le tout sous une approche cognitivo-comportemantale. Ils nous aident finalement dans l’acceptation de soi, dans l’arrêt de la dissimulation de nos défauts et dans l’épanouissement personnel.

D’un autre côté, cet ouvrage donne également des conseils pour les parents et ceux en devenir. Comment aider nos enfants dans l’épanouissement, et ce, dès le premier âge ? En effet c’est souvent très tôt que commence le manque de confiance en soi les premiers défauts et les premiers complexes. Le rôle de parent est très important dans ces étapes.

Si vous avez envie d’être en paix avec vous-même et de l’inculquer à vos enfants, ce livre a sa place sur votre table de chevet.

L’avis des internautes : Ce livre est simple et plaisant à lire (agrémenté de schémas, d’encadrés). Il est clair, d’accès facile, concret.  Fleur Amazon.

Prix : 14,99 €

livre-body-positive-quatre-accords-tolteques

Pour être libre d’être soi même  

  « Les 4 accords toltèques » de Don Miguel Ruiz .

Connu de tous, ce best-seller est une référence de la liberté d’être soi-même. Au fil d’une centaine de pages, Don Miguel Ruiz nous propose de passer 4 accords avec nous-même, visant à briser nos croyances créées d’un conditionnement social. En définitive, même si les 4 conseils de l’auteur peuvent sembler difficiles à mettre en œuvre, il relate d’une véritable étude comportementale. Une méthode efficace pour se connaître soi de façon sage et pure.

L’avis des internautes : « Quand j’ai découvert le livre, j’ai eu le sentiment que l’auteur y avait retranscrit les observations issues de ma propre expérience », confie Olivier Perrot, psychologue. 

Prix : 6,99 €